POD le Confolentais : « un livre, un trésor »

Livre de 1849, une histoire que je dois vous raconter.

Il y a 2 ans, en allant jeter des magazines aux #poubelles d’un camping, je tombe sur de Vieux Livres. Toujours intrigué par ce genre de chose j’y jette un œil. Il y avait plusieurs séries de tomes, dont une datée de 1849, sans fouiller davantage je décide d’embarquer un des 2 tomes présents sous mes yeux (il y avait des mammifères sur l’un, je décide de prendre l’autre avec les insectes) pour l’étudier une fois au mobil-home.

Le soir passe et j’oublie ce détail en buvant quelques verres avec Arthur Ducourau et quelques autres amis. Le lendemain, j’ouvre les bouquins ramassés la veille. L’un d’entre eux attire mon attention, il a des planches en couleurs, ce qui ne devait pas être très courant en 1850. Les dessins sont beaux, représentent des animaux très détaillés avec leurs noms scientifiques et les couleurs, vieilles de 170ans, toujours éclatantes! Je comprends assez vite que ce n’est pas un livre de bébé. Je m’en vais chercher l’autre (ou les 2 autres) tome : mince, tout a été embarqué aux poubelles, tant pis.

Quelques jours plus tard, je prends le temps de faire quelques recherches supplémentaires. Je me rends compte que cette série est connue, elle fait partie d’un Atlas de 16 tomes rédigés par les plus grands naturalistes de l’époque (Orbigny, Arago, Humboldt…). Sur ces 16 tomes, il y en a 3 qui composent la série de planche de dessin. Cette série de 3 tomes de planches dessinées est actuellement vendue sur Paris pour une valeur de 5000€.(voir fin vidéo)

Si vous voulez venir le voir prévenez-moi, il n’est pas à la maison mais nous irons faire un tour pour voir les beaux dessins 
livres anciens #livresanciens L’intersigne Livres Anciens

POD Nigéria n° 67: « Marina, l’attraction du supermarché ».

J’ai eu le temps d’attraper au vol quelques secondes du tintamarre provoqué par notre passage au supermarché le 1er janvier. Alors que je filme Marina Lacal, inutile de vous préciser qu’on m’appelle à gauche, et m’interpelle à droite, pour que je puisse moi aussi participer à la photo de profil des clients amusés de voir des Caucasiens arpenter les rayons à leur côté.

On se plie quelques secondes à l’exercice mais une véritable troupe s’agglutine très souvent en un laps de temps très court. Les mouvements de foule étant ce qu’on cherche à éviter par tous les moyens, mieux vaut éviter de laisser l’exercice durer trop longtemp même si le tout est très bon enfant dans la majorité des cas.